Tout savoir sur la soude caustique pour la fabrication du savon

Pour faire du savon par le procédé de la saponification à froid, vous aurez besoin de la soude caustique. C’est un élément indispensable dans ce processus. Dans ce dossier, nous allons vous apprendre plus sur son fonctionnement, le choix du produit pour la fabrication du savon maison et la quantité nécessaire.

La soude caustique et ses propriétés

Sur le commerce, l’appellation courante utilisée pour désigner ce produit est la soude caustique, mais les chimistes le nomment l’hydroxyde de sodium ou le NaOH. Il s’agit d’une base forte sous forme solide à température ambiante. Il est très soluble dans l’eau et lorsqu’il est concentré, il est particulièrement corrosif.

Dans l’industrie chimique, on utilise la soude caustique pour la régulation de l’acidité d’un procédé ou pour le contrôle d’un milieu alcalin. Elle entre également dans la fabrication des pâtes à papier et dans le traitement des fibres naturelles. Les plombiers y ont aussi recours pour déboucher les canalisations.

Dans sa forme solide, l’hydroxyde de sodium est bien sans danger. Toutefois, lorsqu’on le mélange à l’eau, il faudra être particulièrement attentif et le manipuler avec précaution, car la réaction peut faire des éclaboussures dangereuses. Il ne faut pas non plus oublier qu’il s’agit d’un produit irritant et corrosif pour la peau, mais aussi pour les voies respiratoires et digestives. Pour faire votre savon fait maison, il faudra porter des gants et des lunettes. Lors de sa manipulation, vous devez vous arranger à ce qu’il n’entre pas en contact avec l’aluminium ou le zinc avec lesquels elle peut réagir violemment.

Dossier – Un savon pour le corps et un autre pour le visage

Bicarbonate de soude, soude caustique, cristaux de soude : à ne pas confondre

Lorsqu’on se retrouve au milieu des produits, on peut se perdre avec cette panoplie qui porte tous la même étiquette « soude ». Chaque produit est pourtant différent et est destiné à une utilisation particulière. La soude caustique qui est aussi appelée « soude » tout court ou hydroxyde de sodium est l’ingrédient utilisé pour faire du savon. Vous pouvez en trouver dans les hypermarchés et les magasins de bricolage. A l’achat, assurez-vous que vous ne prenez pas de la soude caustique domestique qui n’a pas les mêmes propriétés que celle utilisée pour la fabrication du savon. Prenez une soude de qualité 100% pure ou une soude à au moins 98% de pureté. D’ailleurs, le fabricant devrait mentionner sur le produit le degré de pureté. Sur le marché, l’hydroxyde de sodium peut être en perles, en micro-perles ou en liquide.

Il ne faut pas le confondre avec les cristaux de soude. Ces derniers peuvent être utilisés en compléments des produits ménagers. Ce sont un agent dégraissant avec lequel on peut faire du bicarbonate de soude ou du percarbonate de soude. Si vous voulez par exemple faire du liquide vaisselle fait maison, ce sera les cristaux de soude qu’il faut prendre.

soude-caustique-pour-faire-du-savon

Le bicarbonate de soude est aussi un autre produit que vous pourrez confondre avec la soude caustique. Il est à noter qu’on a trois types de bicarbonate de soude, celui utilisé dans le secteur alimentaire, dans les procédés techniques et dans l’industrie médicale. C’est le bicarbonate alimentaire qui est plus doux et bien évidemment comestible qu’il faut prendre pour faire des produits cosmétiques comme le dentifrice et les baumes. Pour l’entretien ménager, c’est le bicarbonate technique auquel il faut avoir recours. Il a à la fois des propriétés désodorisantes, blanchisseuses et désinfectantes.

Lire aussi – Savon pour bébé, quels savons pour bébé ?

Les étapes pour la fabrication du savon à l’huile d’olive

Pour faire ces savons, on n’a pas besoin d’avoir des compétences chimiques particulières. On laisse tout simplement réagir les ingrédients entre eux pour avoir le résultat. Avant de vous détailler la fabrication, il faudra rassembler quelques outils et les ingrédients.

Le matériel nécessaire

S’il s’agit d’un premier test, vous n’êtes pas obligé d’acheter ces outils. Utilisez ceux dont vous avez chez vous. Rassemblez sur votre plan de travail :

  • Des moules en silicone ou un moule dédié à la fabrication de savons,
  • Des lunettes de protection, des gants en caoutchouc, un masque de protection,
  • Un grand saladier en verre ou en inox,
  • Un récipient ou une carafe en verre avec un bec verseur,
  • Un petit bol en verre,
  • Une balance,
  • Deux thermomètres de cuisine électroniques,
  • Deux maryses en silicone,
  • Un mixeur plongeant,
  • Du film alimentaire,
  • Quelques torchons
  • Du papier journal,
  • Un grand plateau ;
  • Et deux couvertures.

Si vous n’osez pas encore vous lancer dans la fabrication de vos propres savons, vous pouvez les acheter tout fait, mais il faudra savoir lire les ingrédients d’un savon

Ce dont vous aurez besoin aussi …

Du côté des ingrédients, il vous faudra pour une vingtaine de savon :

  • 900 g d’huile d’olive,
  • 500 g d’huile de coco,
  • 200 g d’huile de tournesol,
  • 216 g de soude caustique,
  • 604 g d’eau déminéralisée,
  • 20 à 30 ml d’huile essentielle de votre choix.

Pour l’huile essentielle, vous êtes libre de choisir celui qui vous convient, mais pour un choix judicieux, renseignez-vous sur ses vertus. Pour avoir des savons colorés, vous pouvez aussi prendre du pigment : de l’argile verte pour du vert, de la poudre de curcuma pour du jaune ou du jus de betterave pour du rouge.

Découvrir également – Quelques huiles pour fabriquer son savon à froid

soude-caustique-pour-faire-du-savon

La fabrication

Sur un plan de travail couvert avec du papier journal, commencez par graisser les moules en silicone. Mettez l’huile de coco dans le saladier pour le faire fondre doucement au bain-marie. En attendant, votre travail pourra se poursuivre avec la soude, mais avant de la prendre, portez les équipements de protection et ouvrez la fenêtre. Versez la quantité nécessaire de soude dans un récipient en verre et l’eau déminéralisée dans un autre récipient en verre. Avant de mélanger, préparez une grande bassine d’eau froide où vous pourrez placer le récipient contenant l’eau déminéralisée.

Lire aussi – Reconnaître un vrai savon de Marseille 

Versez petit à petit la soude dans l’eau déminéralisée tout en mélangeant avec une maryse. Ce mélange va monter en température et il y aura de la vapeur qui va en dégager. Reculez un peu pour ne pas respirer cette vapeur. Lorsque la soude est complètement dissoute, vous pouvez mettre le récipient dans la bassine d’eau froide. Mettez le thermomètre dans le récipient et il faudra maintenant surveiller la baisse de la température. A partir de 60°C, vous n’aurez plus de vapeur, mais vous devez attendre qu’elle soit à 29°C. Si besoin est, changez l’eau froide de la bassine.

En attendant cette baisse de température, vous pouvez prendre l’huile de coco fondue et y rajouter l’huile d’olive et l’huile de tournesol. Mettez dans ce saladier un autre thermomètre et arrangez-vous pour que la température soit aussi à 29°C. Si les huiles sont trop froides, mettez le saladier dans son bain d’eau chaude. Lorsque les deux préparations arrivent à la même température, prenez la solution de soude et versez-le petit à petit dans les huiles en mélangeant vigoureusement avec une spatule. Pendant cette opération, n’oubliez pas de mettre les équipements de protection. Une fois toute la soude versée, utilisez le mixeur pour avoir un mélange bien homogène. Arrêtez de temps en temps le mixeur pour ne pas le faire chauffer et pendant ces petites pauses, raclez les bords avec une spatule. Arrêtez de mixer lorsque vous avez la trace. Pour le vérifier, laissez tomber une goutte de liquide sur la surdace de la pâte et si elle laisse une trace avant de disparaître, c’est que vous avez la trace.

Avant de mettre en moule la préparation, rajoutez l’huile essentielle et le pigment et mélangez vigoureusement. Recouvrez les moules d’un film et assurez-vous à ce que ce dernier touche la pâte. Sur les moules, mettez une planchette de bois et prenez les couvertures pour les recouvrir. Vos savons prendront forme, donc il faudra attendre. Démoulez les savons et alignez-les sur un plateau recouvert de papier non imprimé. Laissez le savon se sécher correctement. Il faudra encore attendre quatre semaines pour vérifier si votre savon est prêt à l’usage. Pour ce faire, posez votre langue sur un bout de savon et s’il n’y a pas de pincement, votre savon est prêt. Dans le cas contraire, il faut faire le test à nouveau après une semaine.

Dossier – Savon de Castille ou savon d’Alep ? Toutes les différences