Fashion Week de Barcelone, rien à voir avec celles des autres pays

Lorsqu’on parle de Fashion Week, on pense immédiatement aux soirées huppées qui y sont organisées et des vêtements luxueux que l’on doit porter pour y accéder. De nombreux pays en organisent aujourd’hui, mais les plus en vogue et médiatisées sont sûrement celles de Paris, Londres, Milan et New York. Pour la fashion week de Barcelone, on la connaît, mais elle ne ressemble pas vraiment à ses consœurs.

Bruna Tenório durant le Fashion Week de São Paulo
Bruna Tenório durant le Fashion Week de São Paulo

En effet, assister à une fashion week à Barcelone c’est comme assister à une fête de vacances à la plage. Les spectateurs sont en tenues « cool » et sont tous très détendus. Ici, sous le soleil des tropiques, la semaine de la mode est très différente de celles qu’on a l’habitude de voir sur le petit écran.

À Barcelone, tous les défilés ont lieux dans le Musée du textile ce qui nous dispense de courir d’une salle à l’autre perchées sur des talons aiguilles et moulées dans des robes de créateurs trop serrées. De plus, les gens s’habillent comme d’habitude, en short, en basket, en robe d’été, … bref, des tenues du quotidien pour se rendre à un évènement d’envergure, certes, mais où la convivialité et la chaleur sont encore de mise.
En ce qui concerne les podiums, ils n’ont également rien de commun avec les podiums parisiens ou new-yorkais. Si pour ces derniers, il faut respecter un thème couleur précis, à Barcelone, les défilés riment avec couleurs et couleurs. Ici, on ne parle pas seulement des vêtements, mais aussi des mannequins car on retrouve des gens de toutes les nationalités. Oui, on est bien loin de la blancheur immaculée de Channel, mais on apprécie beaucoup ce podium cosmopolite où l’on trouve aussi bien des africains, des chinois, des latinos et des européens. Et du côté des âges, ici, on oublie les petites filles qui viennent d’éclore de leur cocon d’enfance et les jeunes hommes taillés comme des rocs et on laisse place à tous les âges et à tous les visages : jeunes, vieux, beaux, laids, … tout le monde y a sa place.

Maintenant, en ce qui concerne les œuvres proprement dits, on retrouve un peu de tout. Un lot de vêtements que l’on ne peut décemment pas porter au quotidien et un lot de modèles classiques que l’on peut très bien adopter. Bref, tous les styles y sont représentés pour faire plaisir à tout le monde.
Même si la fashion week de Barcelone n’est pas aussi « chic » que celles de New-York et Paris, on compte tout de même de nombreuses marques célèbres dans la liste des participants. Desigual y a par exemple apporté sa joie de vivre tandis que Mango a apporté un style plus sobre. Sur s’est ramené avec toute une panoplie de couleurs vives et Schipper Arques s’est focalisé sur les teintes aquatiques. Albeniz y a montré toute l’excentricité dont elle était capable et Manuel Bolaño l’a suivi dans cette tendance. Brain&Beast et Krizia Robustella ont recouverts leurs mannequins de couleurs et Zazo & Brull a apporté la touche élégante à cette semaine de la mode avec ses broderies fines.
Comme quoi, on retrouve un peu de tout à la Fashion Week de Barcelone, mais dans une ambiance plus que conviviale.